ces ados qui refusent l’hyperconnexion

 

Tous les collégiens et lycéens ne forment pas un groupe homogène de «digitale natives» scotchés à leur fil Instagram… Certains refusent d’être trop connectés, à un smartphone ou aux réseaux sociaux.

suite de l’article